Les glucides

Les glucides font partie du socle de notre alimentation, tout comme les protéines et les lipides.

Ils sont indispensables au bon fonctionnement des muscles et du cerveau : ils constituent la source d’énergie la plus rapidement utilisable par l’organisme et sont impliqués dans la synthèse des protéines.

 

Ils se décomposent en deux catégories :

 

-Les glucides simples: comprenant le fructose, le glucose, le lactose ainsi que le saccharose (fruits, légumes, lait, miel, sucre complet, sucre raffiné …)

 

-Les glucides complexes : comprenant l’amidon, le glycogène et les fibres (les céréales, les pommes de terre, les légumineuses …)

 

 

 

Les glucides simples sont plus vite assimilés par l’organisme, ils sont donc recommandés lors ce qu’on doit produire un effort rapidement.

Par exemple pendant un footing ou en démarrant une grosse journée de travail.

À noter que ces glucides ont un temps d’action plus court que les glucides complexes.

Il est préférable de consommer ces glucides à l’état brut pour profiter de leurs richesses en fibres, vitamines et minéraux.

Beaucoup de  recettes de pâtisserie font appelles à des sucres raffinés, mais dans la plupart des cas il est possible d’utiliser des sucres plus naturels, sauf quelques exceptions comme l’indispensable sucre glace et le sucre blanc pour le caramel par exemple.

 

Les glucides complexes sont quant à eux disponibles après digestion, donc plus tard.

Ils permettent un apport en glucide sur une plus grande durée, jusqu’au prochain repas par exemple.

Dans une alimentation végétalienne équilibrée, les glucides complexes sont bien présents du fait de la consommation quotidienne plus importante que dans la cuisine classique, de céréales et légumineuses.

À noter que seule la surconsommation de glucide a pour conséquence la transformation des sucres en graisses.

Chaque aliment contient un taux de glucide différent appelé « indice glycémique » IG, c’est pourquoi nous devons tenir compte de cet indice plus que la quantité même de l’aliment.

Un IG bas est compris entre 0 et 49, moyen 50 et 69, élevé 70 et 100.

Voici quelques exemples de produits avec leur IG :

Sources "Le grand livre des protéines végétales"

Anne Dufour, Carole Garnier, Marie Borrel

Editions Leduc.s